Les fusées de détresse

La réglementation actuelle prévoit que les producteurs et les distributeurs doivent s’organiser pour la collecte, l’enlèvement et le traitement (sans frais pour les plaisanciers) des signaux pyrotechniques périmés (ou fusées de détresse périmées).

Les plaisanciers doivent donc rapporter les produits périmés chez leur distributeur.

Cela fonctionne selon le principe du « un pour un » : pour un produit périmé repris pour un produit neuf acheté.

Les produits périmés sont ensuite pris en charge par l’APER Pyro, éco-organisme créé en 2015 agréé par le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui s’occupe de leur traitement.

Les ports n’étant ni producteur ni distributeur des signaux pyrotechniques périmés (ou fusées de détresse périmées), ils n’ont donc pas l’obligation de les récolter.

Pour plus d’informations et notamment pour connaître les points de collecte agréés pour la récupération des produits périmés rendez-vous sur le site de l’APER Pyro.

Film de présentation – Fonctionnement de l’APER PYRO

Affiche de l’APER Pyro

Plaquette de l’APER Pyro